Actualité – Togo : reprise officielle des vols à l’aéroport international Gnassingbé Eyadema le 4 août 2020

La réouverture des frontières aériennes est aujourd’hui une priorité des autorités togolaises. Celle-ci se fera dans le strict respect des gestes barrières, de sûreté et de sécurité en vigueur, dans le cadre de la riposte de l’Etat à la pandémie du coronavirus”, a déclaré Faure Gnassingbé, le président togolais.
Le Togo s’active depuis plus de trois semaines pour rouvrir ses frontières maritimes, terrestres et aériennes. Cloués au sol depuis quelques mois, les avions vont redécoller de l’aéroport international Gnassingbé Eyadema à compter de mardi 4 août 2020.
Par un communiqué diffusé vendredi 31 juillet 2020, le chef de l’Etat du Togo, Faure Gnassingbé, annonce pour le 4 août, la réouverture des frontières aériennes, fermées depuis fin mars pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, et la reprise des vols aussi bien internationaux ainsi que domestiques.
En effet, l’aéroport de Lomé veut se doter d’un labo mobile ultra moderne, afin de tester tous les passagers qui arrivent dans le pays, et ceux qui en partent. Les autorités togolaises viennent de dévoiler, les nouvelles mesures relatives aux transports et aux déplacements de personnes désormais en vigueur au Togo.

La reprise, encadrée par une palette de mesures

De nouvelles mesures plus strictes ont été ainsi prises afin de garantir aux populations ainsi qu’aux usagers du transport aérien des conditions de déplacement conformes aux recommandations de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), du gouvernement et de l’Organisation Mondiale de la Santé”, a déclaré le directeur du Transport Aérien de l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale), M. Boubacar Djibo.
Outre la réponse sanitaire, le Togo veut en effet arrêter les frais sur le plan économique. Il est important de rappeler que le secteur aéroportuaire est de loin l’un des plus touchés par le nouveau coronavirus, (ou Covid-19), virus à ARN fréquents, responsables d’infections respiratoires et digestives chez l’Homme et l’animal. L’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) a publié la semaine dernière ses recommandations pour assurer la circulation aérienne dans les meilleures conditions possibles. Elles incluent particulièrement : la désinfection régulière des appareils et des avions, le port des masques pendant les vols et dans les aéroports, de tester systématiquement les passagers… Un protocole sanitaire sera ainsi mis en place afin de s’assurer que les passagers au départ et à l’arrivée ne sont pas positifs au coronavirus. À noter que les voyageurs testés (+) seront placés en quarantaine.