36 millions d’euros de la Banque Africaine de Développement (BAD), pour la riposte à la Covid-19

La BAD a décidé d’octroyer une aide financière de 75 millions d’euros à la Guinée, au Togo et au Bénin destinée essentiellement au financement du ‘Programme d’appui multi-pays pour la riposte à la pandémie de coronavirus’. Ces financements constituent des dons et des prêts et sont tirés des ressources du FAD (Fonds Africain de Développement).
D’après Akinwumi Adesina, le président de la Banque Africaine de Développement, ce nouveau programme vise essentiellement à apporter une réponse d’urgence à la crise socioéconomique et sanitaire induite par le nouveau coronavirus, virus à ARN fréquents, responsables d’infections respiratoires et digestives chez l’Homme et l’animal, dans ces 3 pays d’Afrique de l’Ouest. En effet, le système de santé de ces trois pays est très faible.
Le pays de Faure Gnassingbé va bénéficier d’un appui financier de 36 millions d’euros (soit 18 milliards de Francs CFA), dans le cadre de sa riposte contre le Covid-19. Cette facilité lui est accordée par Akinwumi Adesina, le président-directeur général de la BAD.
Cet appui budgétaire, annoncé depuis le mois de juillet, est octroyé par le biais du FAD, un dispositif de financement de la Banque Africaine de Développement, particulièrement destiné aux pays en transition et fragiles. Dans le détail, il comprend : un don de 7 millions d’euros (environ 5 milliards de Francs CFA) et un prêt de 14 millions d’euros (environ 10 milliards de Francs CFA), auxquels s’ajouteront 15 millions d’euros (environ 12 milliards de Francs CFA) de prêt de la FAT (Facilité d’appui à la transition).
Cette aide financière devrait aider le pays à renforcer sa résilience sanitaire et économique, et notamment contribuer à combler les pertes de recettes engendrées par les dispositions d’accompagnement et de restriction mises en place par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, dès la survenue de la pandémie sur le territoire togolais. Le Togo recense aujourd’hui 1 220 cas confirmés au total parmi lesquels 750 guérisons et 22 décès.

La jeunesse, une arme incontournable dans la lutte contre le nouveau coronavirus

La pandémie du coronavirus a eu de très, très profondes conséquences économiques et sociales à travers le monde. Afin d’accélérer la reprise économique post Covid-19, Akinwumi Adesina, le président-directeur général de la BAD incite les pays de l’Afrique de l’Ouest (à savoir Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Gambie, Guinée, Cap-Vert, Sénégal, Nigeria, Togo, etc.) à s’appuyer sur la jeunesse.
“La jeunesse est une arme incontournable dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Elle est capable d’aider la collectivité en toutes circonstances et notamment face à une crise de telle ampleur”, a ajouté le chef de l’Etat du Togo, Faure Gnassingbé